7 erreurs courantes lors de la germination des graines de cannabis

Comment fait-on germer les graines de cannabis ?

Bien que la germination des graines de cannabis soit un processus relativement rapide et facile, il est crucial de prendre en compte une série de facteurs importants afin d’obtenir un taux de germination aussi élevé que possible. De plus, il est dans notre intérêt que les graines germent le plus rapidement possible, surtout si nous voulons éviter des problèmes comme une infection fongique ou un faible taux de germination.

Dans notre article sur la façon de faire germer les graines de cannabis, nous expliquons étape par étape ce que vous devez faire pour obtenir une germination réussie. Aujourd’hui, nous allons examiner les principales erreurs commises au cours de ce processus, quelques erreurs simples qui, comme nous le verrons, peuvent facilement être résolues. Voyons voir où beaucoup de producteurs ne parviennent pas à faire germer leurs semences, c’est une excellente façon d’apprendre ce qu’il ne faut pas faire si nous voulons tirer le meilleur parti de nos semences.

1. Laisser sécher le milieu de germination

En plaçant la graine dans un milieu de culture humide, elle amorce une série de réactions qui mèneront à la germination en quelques heures ou quelques jours. Quel que soit le substrat que nous choisissons pour la germination, nous devons nous assurer qu’il ne se dessèche jamais complètement, car lorsque la graine cesse d’absorber l’humidité, il est probable que la graine cesse son activité et ne germe jamais.

Pour cette raison, il est recommandé de vérifier chaque jour que le milieu de germination reste humide, surtout si une source de chaleur est utilisée pour atteindre une température plus élevée et donc un meilleur taux de germination ; la chaleur fera sécher le substrat plus rapidement, ce dont il faut tenir compte pour éviter de mauvaises surprises. Dans le cas d’une culture hydroponique, il est toujours préférable de germer dans des cubes de laine de roche, qui doivent bien sûr toujours rester humides.

2.Laisser les graines germer trop longtemps

Une autre erreur fréquente, dans ce cas lors de la germination dans du papier absorbant ou similaire, est de laisser germer la graine jusqu’à ce que les cotylédons apparaissent. Si nous faisons cela, la transplantation subséquente est très difficile et il est très probable que nous endommagerons la racine au cours de la tentative. De plus, plus la racine est exposée longtemps à l’air et à la lumière, plus elle sera endommagée, il est donc préférable de la transplanter avant que cela se produise.

Pour éviter les problèmes, il est préférable de planter les graines lorsque la racine pivot mesure environ 1cm, ou 2cm tout au plus. Cela facilitera grandement la transplantation et ne nuira pas au développement des racines, qui peuvent être développées dans le nouveau milieu de culture sans contretemps.

3.Germination directe dans le sol

Il s’agit d’une erreur courante qui entraîne habituellement la non germination, surtout si le substrat n’a pas été arrosé au préalable avant le semis, mais l’est ensuite. En plantant la graine directement dans le substrat, nous courons le risque qu’elle soit enfouie trop profondément, ce qui est encore pire lorsque nous irriguons le milieu de culture après le semis.

Pour obtenir de bien meilleurs résultats, il faut d’abord faire germer les graines dans du papier absorbant, des granulés ou des bouchons de tourbe utilisés pour enraciner les boutures, puis les transplanter dans le sol ou dans un pot une fois les petits plantules nés. Un autre avantage de cette méthode est que nous pouvons faire germer un grand nombre de graines dans un très petit espace, comme une petite serre, ce qui facilitera grandement l’obtention de la bonne température et de la bonne humidité.

4.Température et humidité pour la germination

Les graines de cannabis germent correctement avec des valeurs de température et d’humidité relativement élevées. Il sera nécessaire, surtout pendant certaines saisons de l’année, d’utiliser une source de chaleur pour obtenir une température d’environ 26-28ºC. Pour ce faire, il existe de nombreuses options sur le marché, comme les câbles thermiques ou les serres chauffées. Ces dernières sont particulièrement intéressantes parce qu’elles fournissent également un environnement parfaitement humide pour la germination des graines.

L’idéal est de maintenir le milieu de germination à environ 26-28ºC et à 70% d’humidité relative. Des valeurs plus faibles entraîneront une germination plus lente et moins réussie, tandis que des valeurs plus élevées peuvent entraîner des problèmes de moisissure ou de pourriture.

5.Plantation incorrecte de la semence

Si vous regardez attentivement une graine de cannabis, vous remarquerez qu’elle a une forme légèrement ovale, se terminant par un point à une extrémité et formant un petit « cratère » à l’autre extrémité, qui est appelé la couronne. Lorsque vous plantez votre graine (qu’il s’agisse d’une graine que vous voulez faire germer en un tournemain, par exemple, ou d’une graine déjà germée sur du papier absorbant que vous voulez transplanter) vous devez garder à l’esprit que cette couronne doit toujours être tournée vers le haut.

Ainsi, vous devriez planter la graine avec la pointe vers le bas et la couronne vers le haut et en face de vous. Une fois que la graine a germé, la couronne sert de charnière, de sorte que la graine s’ouvre à son extrémité et laisse sortir la racine. En cas de mauvais positionnement de la semence, la racine pivotante poussera vers le haut et le semis vers le bas, ce qu’il faut éviter à tout prix car il est probable que le semis ne naisse pas.

6. Plantation à la mauvaise profondeur

Trop souvent, la graine est enterrée trop profondément (un problème que nous avons déjà vu en cas d’arrosage après la plantation de la graine), de sorte que le semis peut ne jamais sortir. Dans l’autre cas, si nous semons trop près de la surface, nous pouvons constater que la graine germe bien mais que la tige s’affaiblit, se courbe et ne permet pas au plant de se développer correctement.

Pour éviter ces problèmes, il est préférable de semer la graine à environ 2 cm de profondeur. De plus, nous pouvons couvrir la tige inférieure au fur et à mesure que le semis grandit, de sorte qu’il gagne en stabilité et produit de nouvelles racines sur toute la longueur de la tige que nous avons enfouie. De cette façon, nous pouvons accélérer la croissance des plantes.

7. Planter plusieurs graines dans le même pot

Bien que cela puisse être tentant, la germination de plusieurs graines dans le même contenant n’est généralement pas réussie. En plus de la difficulté de planter correctement plusieurs graines dans le même pot, une fois nées, elles seront en compétition pour le peu d’espace disponible pour leurs racines. Avoir une croissance racinaire restreinte ne convient pas aux plantes de cannabis, qui pousseront plus faiblement et avec une plus grande distance internodale.

De plus, le peu d’espace entre les plantes signifie aussi qu’elles seront en compétition pour la lumière disponible, ce qui n’est pas recommandé si nous voulons tirer le meilleur parti de chaque plante. Les plantes produiront très peu de ramifications latérales, et centreront leur croissance sur une tige principale faible, avec une distance internodale trop longue, facteurs qui affectent généralement négativement le rendement final des bourgeons.

Nous espérons que cet article vous aidera à éviter les problèmes lors de la germination de vos graines, il peut être très frustrant de commencer une croissance avec tout l’enthousiasme et l’excitation, pour ensuite rencontrer des problèmes immédiatement ! N’hésitez pas à nous laisser vos doutes, vos commentaires ou vos astuces, nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *